L'amour me dit que je suis tout.


AMOUR par Linda Munro

La sagesse me dit que je ne suis rien,

L'amour me dit que je suis tout.  


Et entre les deux ma vie s’écoule.


~Nisargadatta Maharaj

Ce mantra je le répète presque quotidiennement.  La première fois que je l’ai entendu,  comme une lumière s’est allumée. J’avais enfin compris quelque chose qui me rendait perplexe depuis des années.
Depuis assez jeune je me pose des questions sur notre raison d’être dans ce monde. Je faisais de petites “gymnastiques intellectuelles”. Par exemple, j’imaginais être une “personne” loin dans l’espace regardant notre terre, observant toutes ces petites vies pendant des années. Le temps passerait, des vies se termineraient, d’autres débuteraient, certains personnes feraient de bonnes actions, d’autres de mauvaises, ils seraient tous heureux, tristes et ils souffriraient. Des guerres seraient menées, certaines gagnées, d’autres perdues. Mais depuis l’espace, rien n’aurait vraiment d’importance sur le long terme.
Quoiqu’il arrive, la vie continuait. Bien sûr les choses changeait, mais pour qui est-ce que cela avait de l’importance, ce qui se passait mille ans auparavant ou quelques années plus tard ? Qui s’en préoccupe vraiment? Tout serait simplement oublié.
Une autre expérience que je faisais sur les sièges des trams de Toronto, était de trouver un inconnu et de m’imaginer dans le corps de cette personne.  Comment serait-ce d’être une différente personne? Qu’est-ce que cela ferait de me regarder et de voir une inconnue? Ne connaître aucune des personnes dans la vie de cet inconnu, les gens qu’ils aiment et les choses qui le rendraient tristes. Avoir tout un autre cercle de gens proches.
Et maintenant vous pensez probablement “cette fille est très étrange” J !
Comme vous pouvez l’imaginer, ce genre de réflexions peuvent vous emmener dans des endroits très sombres. Je pourrais me dire “à quoi bon?”, “pourquoi la vie est-elle tellement importante?”
Cependant, malgré les pensées de mon esprit, dans mon cœur je ressentais intensément les souffrances des autres. Par exemple, si je voyais un animal mort, j’avais mal à l’estomac et ce sentiment intense ne me quittait pas pendant des jours! Pareil, quand je lisais dans les nouvelles, les souffrances d’autres personnes, je n’arrivais pas à débarrasser mon corps de ce sentiment de souffrance. Donc, bien que mon cerveau me dise que rien de tout cela n’est fondamentalement important, profondément en moi je savais que c’était plus important que tout!
On peut raisonner sur tout, mais le cœur parle pour l’âme.
J’étais perturbée, car je pensais qu’il n’y avait qu’une seule réponse, - soit la raison soit le cœur. Quand j’ai entendu la citation “Quand je vois que je ne suis rien, c’est la sagesse. Quand je vois que je suis tout, c’est l’amour. Entre les deux ma vie s’écoule.”
J’ai finalement compris que les deux s’appliquaient! La vie c’est trouver le flux entre la raison et l’amour.
Ne prenant pas ce monde et notre vie trop au sérieux, mais en même temps à travers l’amour nous réalisons notre interconnexion, nous voyons la beauté de la nature, nous sentons la chaleur du soleil sur notre visage, nous sommes réconfortés lorsque nous câlinons notre enfant, nous sommes motivés d’aider à soulager un peu des souffrances de ce monde et nous nous levons chaque matin et apprécions cette vie merveilleuse qui nous a été donnée!