Le fond de l’air est frais

La saison hivernale et son cortège de rhumes approchant, nous avons pensé que le moment était venu de partager avec vous quelques astuces pour éviter que les rhumes ne s’emparent de nous ! Nous vous recommandons d’appliquer ces conseils dès que vous sentez un rhume vous menacer.




Nettoyer les fosses nasales avec de l’eau tiède salée :

En yoga, on appelle cela « jala neti ». On le pratique idéalement avec un pot neti mais, d’année en année, j’ai entendu beaucoup de personnes raconter qu’ils utilisaient d’autres récipients, comme une théière de dînette ou un petit flacon. 

Dissolvez environ une cuillère à café de sel (j’ajuste la quantité de sel en fonction du degré de congestion : si mon nez est très bouché ou s’il a juste besoin d’un petit nettoyage) dans le pot neti rempli d’eau tiède. Ces pots neti sont idéaux pour cet usage car leur design permet à l’eau de s’écouler tout doucement. Nous en avons quelques-uns au yoga shala.





Inclinez ensuite votre tête sur le côté et légèrement vers l’avant, placez le bec du pot dans la narine supérieure et commencez à verser l’eau salée de sorte qu’elle entre par la narine supérieure et ressorte par la narine inférieure. Si cela coule dans votre gorge, c’est qu’il vous faut pencher la tête un peu plus en avant. Faites ainsi avec les deux narines.  Si cela vous brûle, c’est peut-être que vous avez mis trop de sel ou qu’il ne s’est pas bien dilué. Sinon, le seul effet secondaire que j’aie pu rencontrer, c’est que lorsque je me penche en avant, peu de temps après, un peu de cette eau qui restait se met à couler… Il faut que je fasse attention pendant les cours :-)
Cliquez sur la photo pour voir une vidéo de Gérald faisant une démonstration de cette technique.




Nigari ou ce que les enfants appellent le “médicament salé” :
Le Nigari, c’est que l’on utilise pour solidifier le tofu : c’est du chlorure de magnésium. Son goût est absolument horrible mais si votre nez est vraiment bouché, l’effet est magique ! En général,  j’en mets l’équivalent d’une cuillère à café dans un petit peu d’eau chaude, je laisse dissoudre et refroidir avant de boire tout d’un trait. Je vous conseille vraiment de ne pas mettre trop d’eau parce que ce n’est franchement pas facile à avaler tellement ce n’est vraiment, vraiment pas bon ! Et pourtant, nos enfants ont l’air de bien s’amuser à le siroter tout en faisant des grimaces. 

Attention toutefois si vous devez éviter le sel pour raison médicale, le Nigari n’est pas non plus pour vous. Selon le moment où je commence ce traitement, si c’est au tout début d’un rhume, j’en prends 2 à 3 fois par jour pendant 1 à 3 jours, et la congestion disparaît.




Contre les maux de gorge, notre meilleure recommandation, c’est l’infusion au thym. Faire infuser du thym frais ou des branches de thym séchées est encore la méthode la plus efficace, mais on peut utiliser des sachets d’infusion au thym, c’est bon aussi, quoique beaucoup moins fort.









Le SOMMEIL reste encore le meilleur atout pour le bon fonctionnement de votre système immunitaire… surtout pendant ces mois les plus sombres de l’année.








Un apport de toutes les substances nutritives nécessaires est aussi la clef d’un bon système immunitaire. Nous aimons beaucoup boire un citron chaud avec du gingembre et du miel tous les matins. Mention spéciale aussi pour la spiruline et autres « super-aliments ». Le tout accompagné d’un régime équilibré de produits frais (les produits emballés tout préparés sont à éviter autant que possible) !







Le Restorative Yoga !  J’adore cette pratique réparatrice lorsque je me sens lourde ou fatiguée. Elle est revigorante et aide en même temps le corps à se détendre, tout en apaisant le système nerveux et l’esprit.

Cliquez sur la photo pour voir une séance de ce yoga réparateur et revitalisant.




Parfois aussi, une pratique dynamique peut être idéale pour activer son corps et faire circuler l’énergie, la respiration ujjayī dégageant les voies nasales et la transpiration éliminant les toxines. 

Voici les cas où il vaut mieux ne pas continuer votre pratique dynamique : lorsque vous avez de la fièvre, lorsque vous vous sentez toujours lourd et fatigué même après une vingtaine de minutes de pratique, lorsque vous manquez de sommeil. Si vous estimez pouvoir quand même maintenir votre pratique, faites très attention si votre mal de tête s’intensifie ou si des maux de tête apparaissent alors que vous n’en aviez pas auparavant. Et si vos sinus sont encombrés, ne baissez pas la tête plus bas que la ceinture. 



Bonne chance et essayons de tous rester en pleine forme malgré le froid !